Escalier intérieur

L'escalier d'intérieur doit être choisi en fonction de la configuration de la maison ou de l'appartement et de la décoration générale des lieux.

En effet, il doit parfaitement s'intégrer à la pièce d'accueil et ne doit pas jurer avec le mobilier ou encore avec l'aspect des murs et du plafond.

Caractéristiques d'un escalier intérieur

L’escalier intérieur permet d’accéder à tous les étages d’un bâtiment.

Il doit également apporter du charme à la maison et ne doit en aucun cas dénaturer l’ensemble du décor.

Vous pouvez donc personnaliser votre escalier, de façon à ce qu’il s’harmonise avec l’ensemble de votre intérieur, tout en permettant aux utilisateurs de monter et de descendre aisément les marches.

Un escalier intérieur doit respecter des normes et des règles techniques de sécurité strictes dont il faut tenir compte avant son installation.

Styles et matériaux de l'escalier intérieur

Plusieurs types d'escalier sont mis à la disposition des usagers : tournant, hélicoïdal, droit...

Vous avez également le choix entre toute une gamme de matériaux : inox, aluminium, bois, métal, verre, béton ou pierre.

En combinant le style, la forme, les couleurs et le matériau, vous pouvez réaliser l’escalier de vos rêves en harmonie avec votre intérieur, qu’il soit rustique ou moderne.

Sachez toutefois que la tendance actuelle veut un assemblage léger métallique et des marches en verre qui illuminent l’intérieur. Un escalier fait en bois massif renvoie également une image imposante et noble.

Types d’escalier intérieur les plus courants

Selon votre goût, choisissez entre l'escalier droit, en « L », en « U » ou en spirale.
  • l'escalier droit : escalier simple, facile à installer mais ne convenant pas à une petite pièce, vu qu’il occupe énormément de place ;
  • l’escalier hélicoïdal, en spirale, est idéal pour les pièces étroites. Il fait gagner beaucoup de place, mais il ne convient pas à une personne âgée s’il est utilisé fréquemment. Sa forme et son étroitesse ne sont pas non plus commodes pour le déplacement d’objets volumineux ;
  • l'escalier tournant : préconisé pour gagner de l’espace, il se loge facilement dans un angle de la pièce.

Quel escalier pour quel endroit ?

Le choix d’un escalier se fait en fonction de son usage et son emplacement.

L’escalier principal est celui qui relie le rez-de-chaussée à l’étage supérieur. Il doit être large (minimum 80 cm) pour faciliter la circulation, si bien que les escaliers droit, 1/4 tournant et 2/4 tournant conviennent à cet usage. Le matériau le mieux adapté est le chêne ou le hêtre pour leur solidité et leur résistance.

L'escalier du sous-sol est souvent moins large et n’exige pas de matériaux spécifiques. L'escalier des combles étant un endroit peu fréquenté, une échelle escamotable (pliante ou coulissante) suffit pour y accéder.

DEVIS GRATUIT

* : Les champs sont obligatoires