Normes escaliers

Les fabricants sont tenus d'aviser leurs clients des normes en vigueur, qui varient en fonction des types d'escalier.

Si ces normes ne sont pas obligatoires (sauf dans un cadre public), elles sont tout de même fortement conseillées pour un maximum de sécurité et de confort.

Utilités des normes escaliers

L'idée directrice est de faciliter la pose de l'escalier, protéger l’utilisateur et lui donner le maximum de confort possible.

Effectivement, un escalier est une structure de circulation qui se doit d’être praticable, ergonomique, fiable, stable, accessible et compatible à l’usage souhaité.

Normes escaliers à respecter

Voici quelques normes fondamentales à respecter lors de la construction d'un escalier :

• pour les escaliers droits ou tournants, la volée des marches ne peut excéder 25, sinon des plates-formes de repos doivent installées entre deux volées ;
• les escaliers doivent être bordés par des balustres, notamment si vous avez des enfants à la maison. L’écart entre les barreaux est standardisé pour qu’un bébé ne puisse pas y passer sa tête ;
• le nombre de marches doit être compris entre 12 et 18. Au-delà,  leur ascension devient exténuante. La hauteur des marches doit également être constante et ne doit pas être trop haute ;
• si l’escalier est construit entre deux parois continues, il doit être équipé d'une main courante indépendante.

Normes escaliers et dimensions

Pour un escalier d’habitation :

• L’angle de la pente est compris entre de 30 et 45°,  la valeur couramment utilisée étant 30° ;
• La largeur moyenne de l'escalier sera de 80 cm ;
• La rampe doit être à 90 cm du nez de marche et à 1 m minimum du palier ;
• L’écart entre les barreaux verticaux des balustrades et des garde-corps est au maximum de 11 cm ;
• Les marches doivent avoir une profondeur de 18 à 30 cm, pour une hauteur variant de 18 à 21 cm. Aujourd’hui, les marches courantes font 17 cm de hauteur et 28 cm de giron ;
• L'échappée doit varier de 190 à 230 cm.

Normes escaliers et sécurité

L'aspect sécurité doit toujours primer avant toute considération esthétique. Ainsi :

• Il vaut mieux opter pour des escaliers avec des contremarches ;
• Les marches doivent avoir des revêtements antidérapants pour éviter les glissades accidentelles ;
• Les rampes doivent être solides et stables ;
• L’éclairage et la visibilité doivent être optimaux dans les escaliers pour réduire les risques d'incidents et d’accidents ;
• Il est conseillé de faire entretenir régulièrement vos escaliers.

DEVIS GRATUIT

* : Les champs sont obligatoires